Russie – dossier pédagogique

La Russie en quelques chiffres et lettres :

Nom : Russie ou Fédération de Russie
Capitale : Moscou
Superficie : 17.075.400 km2
10 fuseaux horaire
Population : 144.000.000 (73% vit en milieu urbain)
Densité de population : 8,3 hab/km2
Langue officielle : Russe
Régime : République fédérale
Chef de l’Etat : Elu au suffrage universel direct pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois.
Président actuel: Vladimir Poutine
Monnaie : Rouble
PIB : 763,72 milliards $

Géographie

La Fédération de Russie occupe le huitième des terres émergées. Elle s’étend sur deux parties du monde – l’est de l’Europe et le nord de l’Asie. C’est le plus grand pays du monde; suivent le Canada, la Chine, les Etats-Unis, le Brésil.
La Russie s’étend sur une longueur comprise entre 2 500 et 4 000 km du nord au sud et de 9.000 km d’ouest en est.
45 % de son territoire sont couverts par les forêts, 4 % par l’eau, 13% par les terres agricoles, 19 % par des pâturages pour rennes, 19 % par d’autres terres.

Relief : La majeure partie de la Russie européenne est occupée par la plaine Est-européenne. Au sud s’étendent les pentes septentrionales du Caucase. L’Oural sert de frontière naturelle entre les parties européenne et asiatique du pays.
Le plus long fleuve de Russie d’Europe est la Volga avec 3.690 km. En Asie, c’est la Lena avec 4.400 km.

Climat : La majeure partie de la Russie se trouve dans la zone tempérée. Les zones les plus septentrionales font partie des zones arctique et sub-arctique. Une petite partie du littoral caucasien se trouve dans une zone sub-tropicale. Il existe d’autres zones naturelles comme la toundra, la forêt, la steppe boisée, la steppe, le semi-désert. Le climat change en conséquence. La température moyenne en janvier varie de -1° à -50° et celle de juillet de 1° à 25°

Démographie

Après la Seconde Guerre mondiale, qui avait entraîné la mort d’environ 27 millions de personnes, la population avait retrouvé son niveau d’avant-guerre en 1955 (111 millions), puis s’était accrue pour atteindre 148,7 millions en 1992. ,La Russie présente désormais un taux de natalité proche de celui des autres pays d’Europe de l’Est, c’est-à-dire très bas.

La population de la Russie s’établit à 143,4 millions d’habitants, avec un taux d’urbanisation élevé (73 % de la population). La densité est de 8,5 hab./km², mais la population est très inégalement répartie sur le territoire : de 26,9 en Russie d’Europe elle tombe à 2,5 en Russie d’Asie. La population en Russie est en baisse régulière depuis 1992. Depuis 2007, pour enrayer la diminution de la population, l’administration Vladimir Poutine octroie un « capital maternité » de 267 500 roubles (environ 6 300 euros) à la naissance du second enfant.

L’espérance de vie est inférieure à la moyenne européenne pour les femmes (75 ans) mais l’est surtout pour les hommes : pour ceux-ci l’âge moyen au décès est de 63 ans(inférieur de 9 ans à la moyenne européenne.

La Religion 

En vertu de la Constitution, la Russie est un état laïc. Les associations religieuses sont séparées de l’état et égales devant la loi.
L’orthodoxie est la religion traditionnelle des Russes. Comme dans les pays occidentaux, l’expansion de diverses sectes est un sujet de préoccupation pour les autorités.

  • Chrétiens orthodoxes : 56,4 % (incluant les Vieux-croyants), dont 15 % se disent pratiquants.
  • Musulmans: 8 à 15 % entre 18 et 22 millions(principalement sunnites). Chrétiens : 9 %
  • Boudhistes: 2 %
  • Juifs: 2 %
  • Chrétiens catholiques et byzantins : 1 %.
  • Eglise arménienne : 0,8 %.

Economie

(Source : Wikipedia)

Matières premières : Gaz naturel (1er producteur et exportateur mondial), pétrole (1e producteur), charbon (6e pays producteur), métaux non ferreux.Industrie métallurgique lourde puissante et concurrentielle,aéronautique, armement.

L’agriculture est structurellement déficitaire (déficit en valeur de 10 milliards de $).la Russie est le premier producteur mondial d’orge, de framboise, de groseille. Elle est aussi un gros producteur de betterave, de blé et de pomme de terre. Trois formes d’exploitations agricoles. Les coopératives agricoles, héritières de l’ancien concept des kolkhozes et des sovkhozes, les fermes privées et les lopins de terre. La culture du blé et des pommes de terre en représente une large part. L’élevage porcin et de volaille est également très répandu. En revanche, l’élevage de bovins est essentiellement destiné à la production laitière. Les conditions climatiques de la Russie ne lui permettent une mise en culture de ses terres que sur une période relativement courte (environ sept mois de l’année). La dimension de sa surface agricole utile et le facteur climatique permettent sans doute d’expliquer que son agriculture est plutôt extensive qu’intensive. De plus, l’agriculture souffre d’un exode rural massif.

Le fonctionnement de l’économie russe a subi des transformations radicales après les réformes entamées par Gorbatchev dans la deuxième moitié des années 1980 ( passage d’une économie planifiée à un mode de fonctionnement basé sur l’économie de marché).

Ce processus de transformation est à l’origine d’une crise économique profonde, culminant avec la crise financière en 1998. L’évolution du prix des matières premières a grandement favorisé la reprise économique amorcée en 1998. Dette publique à 8 % fin 2007.

L’inflation contenue (6,1 % en 2011). Troisième réserve de change du monde (504 milliards de $ en février 2012) grâce à une balance des payements excédentaire de 10 % du PIB durant cette période. Le budget de l’État, régulièrement excédentaire. La Russie reste le premier exportateur mondial d’armes (avions de chasse, sous-marins, etc.). Les exportations sont en grande partie composées de produits à faible valeur ajoutée (hydrocarbures et métaux représentaient en 2005 82 % des exportations). Le PIB par habitant s’élevait en 2007 à 12 200 $. Mais ce PIB est très inégalement réparti. La richesse s’est concentrée dans quelques régions favorisées : les deux métropoles de Moscou et Saint-Pétersbourg, les régions sibériennes où sont situées les gisements d’hydrocarbures et quelques régions industrielles (Tatarstan, Iekatirenbourg , Samara, etc.). Moscou concentre à elle seule 22 % du PIB russe.

Quelques mots d’histoire

La Russie a connu une histoire particulièrement mouvementée. Envahie, déchirée, morcelée, par des ennemis venus de l’extérieur ou par ses propres fils, la Russie fut tour à tour tragédie, épopée, drame et comédie. Ses acteurs furent grandioses, mesquins, talentueux ou besogneux. Son décor fut de carton pâte ou d’acier, de granit et de vase.
Deux pages pour conter son histoire. 14 siècles en une cinquantaine de lignes ! Quelle gageure… A ce jour, des millions de lignes ont été écrites à ce sujet. Par les auteurs les plus prestigieux, par les plus savants, les plus malhonnêtes (intellectuellement) aussi… Tout a été dit, expliqué, décortiqué, affirmé, contredit.
Et cela pour arriver à un constat admis par le plus grand nombre : la Russie est sans doute explicable, mais difficilement compréhensible…

Voici donc quelques repères chronologiques, clés de l’antichambre de la compréhension.
-862 Les marchands de Novgorod font appel au prince varègue Riourik et à ses guerriers nordiques pour protéger leurs routes commerciales. La symbiose entre les mondes nordique et byzantin sera prédominante pour l’avenir de la Russie. Le nouvel Etat s’étendra bientôt de Novgorod à Kiev.
-988 Le prince Vladimir (qui a épousé la fille de l’empereur de Byzance) convertit les premiers Russes au christianisme. Il apporte l’art, les icônes, les chants d’église, les rites, les sanctuaires.
-1019 Début du plus beau règne de la Première Russie avec Yaroslav le Sage. Kiev en est la capitale, et son prestige s’étend aux confins de l’Occident et de l’Orient.
-1054 Grand Schisme d’Orient. Byzance se sépare de Rome.
– Début du XIIIème siècle : les Polono-Lithuaniens, puis les Chevaliers Teutoniques sont battus par Alexandre Nevsky. Ils occupent alors la Bielorussie, l’Ukraine et l’Ouest de la Russie centrale.
1221-1380 Invasions et domination mongoles au centre et au sud.
1362 Le prince de Moscou Dimitri Donskoï commence à réunir les différentes principautés de la région au sein d’un État souverain. Il bat les armées mongoles à Koulikovo poliè. Mais les Principautés russes continuent à leur verser le tribut jusqu’en 1480.
1462 Ivan III (le Grand) monte sur le trône. C’est un nouvel âge d’or qui commence en Moscovie.
1547 Ivan IV (le Terrible) adopte le titre de tsar de Russie.
L’État russe s’étend par la conquête des fiefs (Khanats) de Kazan, d’Astrakhan et de Sibérie.
1613 Michel Romanov fonde la dynastie qui règnera sur la Russie jusqu’à la Révolution de 1917.
1689 Le tsar Pierre Ier (le Grand) accède au pouvoir.
1703 Fondation de la ville de Saint-Pétersbourg qui devient capitale de la Russie.
1721 Pierre le Grand devient le premier empereur de Russie.
1762-1796 Catherine II (la Grande) modernise le pays et l’européanise.
1812 – Défaite de Napoléon et Retraite de Russie.
1861 – Alexandre II supprime le servage.
1881-1913 Développement accéléré de la Russie
1905 – Guerre avec le Japon
1914 – Première Guerre Mondiale
1917 – Nicolas II abdique à la suite de la révolution de février et la Russie devient une république.
Octobre 1917 – Révolution bolchevique. Vladimir Oulianov (Lénine) devient le chef du « Premier gouvernement des ouvriers et des paysans ».
1921 – Lancement de la Nouvelle Politique Économique de Lénine ou NEP 30 décembre 1922 – Création de l’Union soviétique comprenant plusieurs républiques, notamment celle de la Russie.
1924 – Mort de Lénine : le pouvoir est consolidé à la fin des années 20 par Joseph Staline.
1928 – Course massive à l’industrialisation.
Les purges de Staline, suivant celles de Lénine, feront des millions de morts.
1941 – Entrée en Seconde Guerre Mondiale.
1953 – Mort de Staline.
1961 – Youri Gagarine devient le premier homme dans l’espace.
1953-1985 Khrouchtchev, Brejnev, Andropov et Tchernenko se succèderont à la tête du Parti, donc de l’Etat Soviétique. Après avoir fait trembler le monde et désespérer son peuple, l’Empire entame son processus de désintégration.
1985 – Mikhaïl Gorbatchev devient Secrétaire général du PC, et lance sa politique de Perestroïka.
1989 – Fin du communisme en URSS et dans les démocraties populaires satellites.
12 juin 1991 – Élection à la présidence de Boris Eltsine.
8 décembre 1991 – L’URSS est dissoute et la Communauté des Etats Indépendants (CEI) est créée. 1er janvier 1992 – Plan de réformes économiques (libération des prix), organisé par le libéral Egor Gaïdar.
12 décembre 1993 – Adoption de la nouvelle Constitution.
28 décembre 1993 – Décret sur la privatisation des terres et le démantèlement des kolkhozes.
31 décembre 1999 – Démission de Boris Eltsine et transfert des pouvoirs du président de Russie au président du gouvernement Vladimir Vladimirovitch Poutine.
26 mars 2000 – Élection à la présidence de Vladimir Poutine.
2004 – Réélection de Vladimir Poutine.
2008 – Elections de D. Medvedev. V. Poutine est nommé Premier Ministre.
Après la Tchétchenie, une nouvelle guerre éclate dans le Caucase (Ossétie du Sud et Abkhazie). Les troupes russes entrent en Géorgie.

2012- Réélection de Vladimir Poutine. D. Medvedev est nommé Premier Ministre.

L’alphabet 

Il se rattache à l’ancien alphabet cyrillique, créé au IXème siècle, sur base de l’écriture grecque, par deux frères moines, Cyrille et Méthode « évangélisateurs des Slaves ».